Livres reçus: juin 2019

Ada

Stéphanie Sylvain et Withney St-Onge
Déviance

Varennes, Ada (Corbeau), 2019, 252 p.

« Montréal, 2102. Ils sont tous connectés. Connectés à la réalité augmentée. Connectés les uns aux autres. Pris au piège dans cet univers sombre où la déviance est la norme.

Dorothée Boudreau, une jeune trafiquante de caelum, enquête sur ses origines. Lors d’une livraison de stupéfiants qui vire au cauchemar, elle sauve la vie d’une toxicomane quadragénaire qui lui ressemble étrangement. Celle-ci lui confie un secret lourdement gardé : 20 ans plus tôt, on lui a volé son seul enfant.

Cette mère désespérée serait-elle sa génitrice? Les recherches de la trafiquante sont rapidement interrompues. Un violent conflit éclate au sein de la famille Boudreau; ses cinq frères adoptifs sont enragés et lourdement armés. Personne n’est à l’abri. En cavale, Dorothée doit faire face à des âmes perdues, à des scientifiques immoraux et à des meurtriers. Prête à tout pour survivre, parviendra-t-elle à obtenir les réponses qu’elle cherche? »

Patrice Cazeault
Chenko (Un western fantasy -2)

Varennes, Ada (Corbeau), 2019, 350 p.

« Alors, meurs. La menace d’Anna Chenko plane sur le continent. Jadis, elle et Renard rêvaient de conquérir l’Ouest ensemble. Aujourd’hui, elle a mis un prix sur sa tête. Quand London Maize, une redoutable chasseuse de primes, s’attaque à ses deux apprentis, Renard n’a plus le choix. Il doit sortir de sa retraite et régler son compte à Anna Chenko une bonne fois pour toutes. »

Albin Michel

Tom Sweterlitsch
Terminus

Paris, Albin Michel (Imaginaire), 2019, 446 p.

« Depuis le début des années 80, un programme ultrasecret de la marine américaine explore de multiples futurs potentiels. Lors de ces explorations, ses agents temporels ont situé le Terminus, la destruction de toute vie sur Terre, au XXVIIe siècle.

En 1997, l’agent spécial Shannon Moss du NCIS reçoit au milieu de la nuit un appel du FBI : on la demande sur une scène de crime. Un homme aurait massacré sa famille avant de s’enfuir. Seule la fille aînée, Marian, 17 ans, serait vivante, mais reste portée disparue. Pourquoi contacter Moss?

Parce que le suspect, Patrick Mursult, a comme elle contemplé le Terminus… dont la date s’est brusquement rapprochée de plusieurs siècles. »

Alias

Alain Gagnon
Le Truc de l’oncle Henry (R)

Montréal, Alias (Hors cadre), 2019, 235 p.

« Saint-Euxème est une petite ville de région comme toutes les autres. Ça, c’était avant la construction du barrage sur la rivière Louve. Depuis, des feulements déchirent la nuit, les hommes du chantier ont peur, des sœurs jumelles disparaissent.

Olaf Bégon, chef de la Sûreté municipale, entame l’enquête la plus importante de sa carrière. Malgré les critiques et la complexité de l’affaire, il s’arme de patience, déterminé à découvrir la vérité. Dans le Nord, l’âge d’or des Innus et des premiers colons a laissé un héritage trouble, et les réponses se trouvent peut-être beaucoup plus loin dans le temps qu’on l’aurait d’abord cru. »

Alto

David Mitchell
Cette maison

Québec, Alto, 2019, 271 p.

« Prenez la route après le pub, suivez la ruelle aux murs de briques. Si les conditions sont réunies, vous devriez trouver Slade House. Une inconnue vous y accueillera, et vous invitera à entrer. Au début, vous n’aurez pas envie d’en partir.

Ensuite, vous vous rendrez compte que partir est impossible…

Tous les neuf ans, les habitants de cette maison, un frère et une sœur, proposent à quelqu’un de les rejoindre – quelqu’un de différent, de solitaire : un enfant précoce, un policier fraîchement divorcé, un étudiant timide. Mais que se passe-t-il vraiment à l’intérieur de la demeure? Pour ceux qui le découvrent, il est déjà trop tard… »

Anacharsis

Claudio Morandini
Les Pierres

Toulouse, Anacharsis (Fictions), 2019, 192 p.

« Dans un pays de montagnes, les habitants des villages jumeaux de Sostigno (en bas) et Testagno (en haut) sont confrontés à un phénomène étrange : les pierres, rocs, cailloux, gravillons et autres galets de rivière se meuvent de par une volonté qui leur semble propre. Non sans malice parfois, ou suivant la logique énigmatique d’un aléatoire complet, les mouvements et apparitions inopinées des pierres ont chamboulé de fond en comble le monde des villageois.

Afin de conjurer leurs angoisses, ils tentent de remonter à la source du mystère. »

Atalante

Sandrine Alexie
L’Appel des quarante (La Rose de Djam -1)

Nantes, Atalante, 2019, 366 p.

« Au Moyen-Orient, il y a presque dix siècles. Les terres francques – Jérusalem, Tripoli et Antioche – vacillent sous les coups du sultan Saladin qui règne au Caire ; Turcs et Kurdes se disputent les terres de Syrie, d’Irak et du Kurdistan. Mais si musulmans et chrétiens s’affrontent pour quelques lieux saints, il existe une autre bataille pour défendre un pouvoir qui n’est pas tout à fait de ce monde… »

Calmann-Lévy

Deborah Harkness
La Force du temps

Paris, Calmann-Lévy, 2019, 461 p.

« Phoebe, jeune humaine, est amoureuse d’un vampire, Marc MacNeil. Décidée à rester auprès de son âme sœur pour l’éternité, elle choisit, comme Marcus des siècles auparavant, de devenir vampire.

Tandis que, en plein Paris, elle traverse jour après jour le processus long et codifié de la transformation, Marc attend loin d’elle, comme l’exige la règle, et trouve le temps bien long. Dans une demeure en Auvergne, entouré de Matthew et Diana désormais parents de jumeaux aux pouvoirs déjà extraordinaires, il se replonge dans son passé, souvent douloureux, et sa propre métamorphose, des siècles plus tôt en Amérique. C’est alors qu’il disparaît du jour au lendemain. Serait-ce lié aux souvenirs sombres et à la réminiscence de dangers que Phoebe s’apprête à son tour à affronter par amour pour lui? »

du Bélial’

Laurent Genefort
Colonies

Saint-Mammès, du Bélial’ (Parallaxe), 2019, 345 p.

« Dix récits. Dix histoires de colonies futures, planétaires ou spatiales. Et huit lettres pour un mot qui porte en lui l’essence du space opera. Que Laurent Genefort revisite en maître via la multipolarité de son sujet : l’imaginaire colonial, l’idéologie coloniale, l’aventure coloniale, les horreurs coloniales…

La nature humaine sous l’éclairage de soleils exotiques et lointains, en somme. Le cœur battant de la science-fiction. »

Fleuve

Mike Brooks
Dark Run

Paris, Fleuve (Outre), 2019, 414 p.

« Ichabod est le capitaine de la Keiko et dirige une équipe de chasseurs de primes à travers la galaxie. Parmi eux, une tueuse implacable, une pilote téméraire, ou bien encore un sombre guerrier. Tous possèdent un passé mystérieux qui les a amenés à bord de la Keiko. Première règle : on ne pose pas de question.

Et voilà qu’Ichabod lui-même est rattrapé par son passé. Son ancien employeur, une ordure particulièrement puissante dans le monde du crime, l’a kidnappé. Il a besoin de lui et de son équipage pour un transport délicat. Le capitaine n’a d’autre choix que d’accepter.

Mais ce qui devait être une simple livraison ne dissimule rien de moins qu’un acte terroriste… »

Folio

Michael Roch
Moi, Peter Pan

Paris, Folio (SF), 2019, 136 p.

« Au Pays imaginaire, les enfants perdus ont la tête pleine de poux et le ventre fourmillant d’angoisse. Peter, Comte des grimaces et des jeux de Gros-mots, répand sa parole philosophique pour rassurer sa tribu, mais lui aussi est rongé par la tristesse et les doutes depuis le départ de Wendy. Seul face à lui-même, il va devoir affronter sa peur de grandir. »

Galaxies 3A

Galaxies 59

Bellaing, Galaxies 3A, 2019, 194 p.

Cette cinquantième-neuvième livraison de Galaxies propose un dossier complet sur « Christine Renard » avec des articles, entrevues, nouvelles (et plus!) d’André-François Ruaud, Claire Bonton-Renard, Jean-Pierre Fontana, Joëlle Wintrebert et Christine Renard elle-même. Également au sommaire, des nouvelles (« Le Principe de Dieu » de Nicoletta Vallorani, « À l’ombre de l’arbre rouge » de Christine Brignon, « Le Bijou » de Daina Chaviano, « Cœur d’Alène » d’Éliza Rose, « Cités d’émeraude, déserts dorés » de Sofia Samatar et « Journal d’une ménagère inversée » de Juliette Raabe), des essais, des critiques littéraires, cinématographiques et musicales… et bien plus encore ! Visitez le http://galaxies-sf.com

Hashtag

David Demchuk
L’Usine de porcelaine Grazyn

Montréal, Hashtag (Horreur), 2019, 211 p.

Voilà un hybride (à la fois roman, recueil de nouvelles ou florilège de portraits) qui s’est mérité en 2018 le prix Sunburst – tout en étant sélectionné pour les prix Scotiabank-Giller, Amazon du premier roman, Toronto Book et Shirley Jackson. Amateur de littérature malaisante et malsaine (dans le bon sens de la chose !), de fantastique horrifiant et d’images tout aussi fortes que glaçantes, ce livre est pour vous !

L'Atalante

John Scalzi
L'Effondrement de l'empire (L'Interdépendance -1)

Nantes, L'Atalante, 2019, 336 p.

« L’Interdépendance : un empire de quarante-huit systèmes stellaires presque tous inhospitaliers, où l’humanité s’est implantée et dont la survie repose sur une étroite collaboration.

L’Interdépendance : un millénaire de règne des grandes familles marchandes, dont la première occupe le trône de l’emperox.

L’Interdépendance : le réseau des courants du Flux, seul moyen de voyager plus vite que la lumière, unique lien des mondes de l’empire entre eux.

Le Flux est éternel mais il n’est pas statique. S’il se déplaçait, réduisant les colonies à l’isolement, l’humanité serait au bord du gouffre.

Un jeune scientifique, une commandante de vaisseau spatial et la toute nouvelle emperox devront affronter la catastrophe annoncée. »

La Volte

Alain Damasio
Les Furtifs

Clamart, La Volte, 2019, 694 p.

« Ils sont là, parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de nos quotidiens. On les appelle les furtifs. Une légende? Un fantasme? Plutôt l’inverse : des êtres de chair et de sons, aux facultés inouïes de métamorphoses, qui nous ouvrent la possibilité précieuse, à nous autres humains, de renouer avec le vivant. En nous et hors de nous, sous toutes ses formes et de toutes nos forces.

Dans nos villes privatisées et sentientes, où rien ne se perd, ils restent les seuls à ne pas laisser de traces. Nous, les citoyens-clients, la bague au doigt, couvés par nos intelligences Amies, nous tissons la soie de nos cocons numériques en travaillant à designer un produit de très grande consommation : être soi. Dans ce capitalisme insidieux, à la misanthropie molle – féroce pour ceux qui s’en défient –, l’aliénation n’a même plus à être imposée, elle est devenue un self-serf vice. »

Les Moutons électriques

Mathieu Rivero
Or et nuit

Bordeaux, Les Moutons électriques (Hélios), 2019, 236 p.

« Des milles et une histoires que j’ai pu conter, aucune n’est aussi fabuleuse que celle que je m’apprête à te narrer. On y voyage de cités mortes en jardins luxuriants, de royaumes en déserts et de geôles en palais. On y croise djiins et ghûls, sultants et dragons, reines et démons, et les lignées maudites s’y affrontent autant que les passions se déchaînent. Vois-tu, elle recèle en son cœur une bien plus unique distinction. Cette histoire d’amour et de mort est vraie : je l’ai vécue. Parole de Shéhérazade. »

Pika

Project Itoh & Toh EnJoe
The Empire of Corpses

Vanves, Pika (SF), 2018, 492 p.

« Fin du XIXe siècle. La révolution industrielle bat son plein. Le monde évolue au gré des bouleversements technologiques, entre développement des machines à vapeur, maîtrise de l’électricité… et apparition des nécromates, ces défunts que l’on parvient désormais à faire revenir à la vie. Des êtres qui ont perdu leur âme, main-d’œuvre bon marché, parfaits pour servir de chair à canon sur les champs de bataille. Sur les traces de Victor Frankenstein, dont les recherches sont à la base de tout, le docteur Watson va voyager à travers le monde dans l’espoir de percer le mystère entourant ce défi lancé à la mort. Jusqu’à retrouver la légendaire créature du scientifique elle-même, dont les desseins pourraient bien mener l’humanité à sa perte… »

Triptyque

Damien Blass
L'Enlèvement

Montréal, Triptyque (Satellite), 2019, 146 p.

« Un cercle de feu se détachait du ciel. L’objet était immense, strié de fentes rouges. André scruta le visage de sa gardienne. Pour la première fois, il la trouva laide, repoussante. Ses yeux s’étiraient sur le côté en larges globes fluides, sans pupille. Des yeux d’insecte. Sans remuer les lèvres, elle le regarda de biais, puis imprima ces mots en lui : Tu viens? »