Prix Solaris, Prix Jacques-Brossard, Prix Aurora-Boréal, Prix des Horizons imaginaires, Prix Hommage visionnaire…

L’équipe de la revue Solaris revient du Congrès Boréal 2019 à Sherbrooke. Cette éditions quarantième anniversaire a été une réussite sur toute la ligne! Nous tenons à remercier chaleureusement les organisatrices et organisateurs pour leur dévouement, leur passion et leur dynamisme.

Plusieurs prix ont été décernés pendant la fin de semaine :

  • Prix Solaris 2019 : Natasha Beaulieu, pour sa nouvelle « Ici » (qui sera publiée dans le numéro 211 de Solaris)
  • Prix Jacques-Brossard 2019 : Dave Côté, pour son recueil de nouvelles Nés comme ça (Les Six Brumes) et ses nouvelles « Ma station de métro » (Solaris 206) et « Dans un bol » (Brins d’éternité 50)
  • Prix Aurora-Boréal du meilleur roman : Élisabeth Vonarburg, pour sa trilogie de Les Pierres et les Roses (Alire)
  • Prix Aurora-Boréal de la meilleure nouvelle : Luc Dagenais, pour sa nouvelle « La Déferlante des mères » (Solaris 207 – cette nouvelle avait remportée le Prix Solaris 2018)
  • Prix Aurora-Boréal de la meilleur BD : CAB, pour Hiver nucléaire tome 3 (Front froid)
  • Prix Aurora-Boréal du meilleur ouvrage connexe : Dave Côté, pour son recueil de nouvelles Nés comme ça (Les Six Brumes)
  • Prix Boréal de la création artistique visuelle et audiovisuelle : Émilie Léger, illustrations (Solaris 205, Brins d’éternité 50, La Princesse perdue (Chrysanthe -1))
  • Prix Boréal de la Fanédition : Filles de joual (blogue)
  • Concours d’écriture étudiant : Thomas Jiralespong, pour sa nouvelle « Le Tapis »
  • Concours écriture sur place : 1) Catégorie « Relève » : Gabriel Veilleux, pour sa nouvelle « Toutes alignées morbides », 2) Catégorie « Pro » : Francine Pelletier, pour sa nouvelle « Différent ». (Note : ces deux nouvelles seront publiées dans le numéro 211 de Solaris)
  • Prix des Horizons imaginaires : Maude Deschênes-Pradet, pour son roman Hivernages (XYZ)
  • Prix Hommage visionnaire : Daniel Sernine, pour l’ensemble de son oeuvre

Félicitations à toutes et à tous, vous le méritez! Le milieu de la SFFQ est bien vivant et c’est grâce à vous, créatrices et créateurs qui colorez d’imaginaire nos vies!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *