Livres reçus: novembre 2018

Actes Sud (Exofictions), 2018, 815

Liu Cixin
La Mort immortelle

Paris, Actes Sud (Exofictions), 2018, 815 (Exofictions), 2018, 815 p.

« Un demi-siècle après l’Ultime Bataille, l’équilibre précaire dû à la dissuasion de la forêt sombre continue de maintenir les envahisseurs trisolariens à distance. La Terre jouit d’une prospérité sans précédent grâce au transfert des connaissances et des technologies trisolariennes. La science humaine connaît des progrès pour ainsi dire quotidiens, les Trisolariens découvrent avec fascination la culture humaine et l’espoir grandit que les deux civilisations puissent bientôt coexister pacifiquement sans la terrible menace d’une annihilation réciproque. Mais lorsqu’une ingénieure en aéronautique originaire du début du XXIe siècle sort de son hibernation, elle réveille avec elle le souvenir d’un programme qui menace cet équilibre. Bientôt, l’humanité aura à faire un choix : partir à la conquête d’autres univers ou mourir dans son berceau.

Après Le Problème à trois corps et La Forêt sombre, Liu Cixin referme l’un des cycles de science-fiction les plus ambitieux de ce siècle. »

ActuSF

Collectif
Utopiales 2018

Chambéry, ActuSF, 2018, 328 p.

« Le corps est un monde à parcourir, le sien, celui des autres, celui qu’on ne connaît pas. Le corps est changeant, mouvant, trompeur, révélateur, mensonge et vérité. Il se forme, se déforme, disparaît. Il peut être physique ou virtuel. Il est nous, mais pas entièrement…

Tous les auteurs de cette anthologie des Utopiales l’explorent dans tous les sens, dans toutes les directions. Un continent à découvrir. Ceci est la dixième anthologie officielle du festival des Utopiales réalisée par les éditions ActuSF » Avec les auteurs Olivier Cotte, Li-Cam, Laurent Genefort, John Scalzi, Sabrina Calvo, Patrick Dewdney, Ursula K. LeGuin, Ben H. Winters, Morgane Caussarieu, Kij Johnson, Élisabeth Vonarburg, Alex Evans et Jehanne Rousseau.

Jean-Luc Bizien
Les Veilleurs (J)

Chambéry, ActuSF (Naos), 2018, 392 p.

« Alors que Paris est victime d’un virus qui transforme ses habitants en monstres, et notamment les adultes, quelques groupes de jeunes immunisés tentent de survivre dans ce qui est devenu un enfer. À l’extérieur, l’armée a entouré la ville d’une immense muraille pour éviter la propagation de l’épidémie. Aucune fuite n’est possible… Et dans ce cauchemar, Marie se découvre enceinte. Attend-elle un bébé ou un monstre prêt à la dévorer de l’intérieur? »

 

ADA

Guy Bergeron
Évelyne est morte

Varennes, ADA (Corbeau), 2018, 331 p.

« Policier de la ville de Québec, Adam a vu sa vie chamboulée autant par la maladie que par le départ de sa conjointe et de son fils. Mais ses propres malheurs ne l’empêcheront pas d’enquêter sur les circonstances particulières de celui qui frappe soudainement son ami Simon.

Des fillettes disparues, une voisine au comportement étrange, une belle voyante et de mystérieux chats, autant d’éléments qui conduiront Adam sur les traces d’une troublante organisation. Est-il déjà trop tard pour sauver Simon? »

Albin Michel

Robert Jackson Bennett
American Elsewhere

Paris, Albin Michel (Imaginaire), 2018, 780 p.

« Veillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d’errance, Mona Bright, ex-flic, vient d’y hériter de la maison de sa mère, qui s’est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s’attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l’utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l’évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants. Sera-t-elle vraiment de taille à affronter les forces occultes à l’œuvre dans ce lieu hors d’Amérique? »

Critic

Étienne Cunge
Légendes d’Agrégats

Rennes, Critic (Science-Fiction), 2018, 314 p.

« Coloniser d’autres mondes a divisé l’humanité. Désormais, seuls les Spatiens desservent encore les planètes à bord d’immenses consortiums d’astronefs nommés Agrégats, accomplissant ainsi la Tradition du Vide. Parmi les millions d’habitants qui les composent, Rivka est une moissonneuse chargée de sillonner la zone d’influence gravitationnelle afin de collecter les ressources énergétiques et minérales vitales à leur communauté. C’est en secourant Ilam, photographe dont le vaisseau a subi une avarie, que son destin va basculer. Pour les deux jeunes gens débute un dangereux périple où ils tenteront d’échapper au Maître de l’Ordre chargé de veiller au respect de la Tradition, mais aussi de jouer un rôle dans une trame qui les dépasse : un jeu de piste millénaire construit sur les notes d’un mystérieux chef d’orchestre. »

De Mortagne

Magali Laurent
Âmes insoumises (B.O.A. -3)

Boucherville, De Mortagne, 2018, 523 p.

« L’humiliation. Les tortures. La mort. Après avoir perdu ce qu’ils avaient de plus précieux, les immortels risquent de sombrer dans les méandres de la douleur. Ou de la folie.

Entre colère, résignation et impuissance, ils devront se battre pour survivre. La solidarité deviendra alors leur arme la plus redoutable. Et, pour trouver la paix, il leur faudra panser des plaies terribles, celles de leurs esprits tourmentés.

Malgré les cicatrices qui ne cessent de leur rappeler leur condition, l’espoir est-il encore permis?

Tout est possible. Le combat ne fait que commencer… »

Québec Amérique

Collectif (sous la direction de Stéphane Dompierre)
Monstres et fantômes

Montréal, Québec Amérique (La Shop), 2018, 349  p.

L’auteur Stéphane Dompierre a lancé un défi à quinze auteures d’écrire une histoire horrifique. Le résultat? Ce collectif offrant des nouvelles aux titres intrigants : « Montréal brûle » de Mélikah Abdelmoumen, « Les Renégates » de Jade Bérubé, « Quatre morts dans le temps courbé » de Fanny Bloom, « Le Poids » de Stéphanie Boulay, « Quel beau chalet, hein » de Catherine Côté, « Love will tear us apart » de Marie Demers, « St Kilda » de Fanie Demeule, « Agnelets » de Laurence Gough, « Et le mal, et la mère » de Geneviève Jannelle, « Crudité » de Marie-Hélène Larochelle, « Dearlake » de Véronique Marcotte, « Le Chat noir et autres contes » de Maude Nepveu-Villeneuve, « Let me out now » de Mikelle Nicol, « Amigore Express » d’Erika Soucy et « Paréidolies » de Mélissa Verreault.

Scrineo

Arthur Ténor
L’Académie diplomatique d’Isuldain - Les Ombres assassines

Paris, Scrineo, 2018, 176 p.

« La secte d’Anghor l’avait promis à Isuldain : sa capitale Éa-Kyrion connaîtrait la pire vague de terreur de son histoire. Ce jour de vengeance est arrivé?

Mêlées à la population, les Ombres assassines commettent des crimes ciblés, organisent des attentats, sèment la mort. L’empereur mobilise toutes ses forces, des simples portiers aux Chevaliers d’Isuldain.

Même sa prestigieuse Académie diplomatique est sollicitée. La toute jeune chambrée des Crépusculaires entre avec fougue dans cette affreuse crise. Pourtant, elle a déjà ses propres conflits internes à surmonter, ce défi inouï de faire vivre et agir ensemble un semi-orque, deux elfes, un Maraudeur au caractère bien trempé, une Sorcière des Mondes glauques et un ancien élève de la Confrérie des magiciens. S’ils y parviennent, combien périront? »

XYZ

Maude Deschênes-Pradet
Hivernages

Montréal, XYZ (Romanichels), 2017, 178 p.

« Hivernages est un roman troué ; un hiver qui ne s’est pas terminé, raconté par les fragments et dans le désordre. Différents personnages tentent de survivre au froid, à la solitude, à la mort. Deux sœurs qui s’aiment trop, une fillette aux mains crochues, un garçon qui refuse de se couper les cheveux, un vieux qui a oublié son nom, des vieilles qui mangent des beignets dans une ville souterraine, une femme qui n’a jamais connu d’orgasme, tous survivent à la tempête dans un paysage d’aurores boréales. » Roman finaliste pour le prix des Horizons Imaginaires.