Livres reçus: mai 2017

Alto

David Mitchell
L’Âme des horloges

Québec, Alto, 2017, 784  p.

« Par une sombre journée d’été de l’an 1984, Holly Sykes, adolescente en fugue, fait la rencontre d’une dame étrange qui, en échange d’un asile, lui offre une inoffensive tasse de thé. Plusieurs décennies passeront avant qu’Holly ne saisisse exactement de quel genre d’asile l’inconnue voulait parler… Fresque vertigineuse comme seul peut en imaginer l’auteur de Cartographie des nuages, L’Âme des horloges expose en six temps des moments de la vie d’Holly, depuis sa jeunesse tempétueuse à Gravesend jusqu’à sa vieillesse sur la côte atlantique de l’Irlande en l’an 2043. Une vie trouée d’éclairs de précognition, de visites d’inconnus et de brèves altérations de la trame du réel. Car Holly Sykes tient à son insu un rôle dans une vieille querelle se jouant dans les coulisses de notre monde. Elle pourrait même en être l’arme ultime. »

Brins d’éternité

Brins d’éternité 47

Montréal, Brins d’éternité, 2017, 130 p.

Sous une couverture aussi intriguante qu’originale signée Adeline Lamarre, nous avons droit à tout un sommaire! Huit fictions au programme : « Tu n’es pas seule » de Frédérick Durand, « Plus vrai que nature » d’Élodie Serrano, « B’êtounga » de Samuel Lapierre, « Noir freux et blanche laie » de Manon Bousquet, « Automne aux îles Ruppert » de Gaël Marchand, « Belphéron » de Daniel Sernine, « 35 kilos de peur » de Loïc Daverat et « La déontologie des portes » de Jean-Louis Trudel. Ensuite, Mélissa Boudreault nous présente une entrevue exclusive avec Mathieu Lauzon-Dicso, fondateur de la plateforme Horizons imaginaire. Et Pierre-Alexandre Bonin souligne le vingtième anniversaire des éditions Alire avec son essai 1996 : L’odyssée d’Alire. S’ensuivent les critiques littéraire pour nous éclairer dans nos choix de lectures. Pour en savoir plus sur la revue Brins d’éternité : http://www.revue-brinsdeternite.com/

Critic

Laurent Genefort
Ce qui relie (Spire-1)

Rennes, Critic (Science-fiction), 2017, 336  p.

« Lorsque leur vaisseau s’écrase sur Arrhenius, Lenoor et Hummel découvrent une colonie sous-développée, éloignée des grands axes interstellaires, dédaignées par les lignes principales. Une fois guéris, reconnaissants envers les colons, les deux pilotes repartent. Mais plus rien n’est comme avant car une idée poursuit désormais Lenoor. Un projet génial autant que dangereux et difficile à mettre en œuvre : monter une compagnie de transport interstellaire indépendante! Ainsi naît la Spire, alliance de rêveurs visionnaires et de casse-cou sans peur, prêts à tout pour relier entre elles les planètes des Confins. Mais son acte de naissance ne s’écrira pas sans heurts : alertées, les grandes compagnies déploieront toute leur puissance pour empêcher son essor. Luttes intestines, ligues et trahisons : un chemin semé d’embûches attend les navis de la Spire, véritables aventuriers des étoiles! »

de l’Instant

Collectif
Gentlemen mécaniques – condendium de récits steampunk

Liège, de l’Instant, 2017, 350  p.

« Aux quatre coins du monde bruissent les rouages des automates, les murmures des aristocrates et les jets de vapeurs des cheminées. Aux quatre coins du monde résonnent le fracas des machines et les cris des prolétaires. Sur une Terre désormais sillonnée par les zeppelins, les trains et d’étranges automobiles à vapeur, tout est sujet à changement. Du duc à l’anarchiste, du soldat à l’aviatrice, tous se frottent avec intensité à ce nouveau monde. La révolution vaporiste est en marche, dans les hangars des aciéries et les mines de sélénium comme dans les cœurs des humains. Bienvenue dans l’ère steampunk!

Gentlemen mécaniques vous propose douze textes steampunk qui vous emmèneront de Paris à Singapour, de la Californie à l’Australie, de l’Inde à l’Andalousie, et plus loin encore. Douze nouvelles du monde entier, douze horizons à découvrir. Au sommaire : Aliette de Bodard, Emmanuel Chastellière, Tony Pi, Jésús Cañadas, Olivia Ho, Sylvain Lamur, Indrapramit Das, Tom Crosshill, Kathleen Strivay-Luyckx, Nick T. Chan, Vivian Caethe et Dylan Horrocks. »

https://www.leseditionsdelinstant.com/

Ex æquo

Danny Mienski
Les Temps maudits

Plombières-les-bains, Ex æquo (Atlantéïs), 2017, 140  p.

« Dans différents lieux et à différentes époques, sur un navire négrier au large du Sénégal, dans une maison de plaisir à l’époque Edo, sur les quais de Nantes au siècle dernier, jusqu’à aujourd’hui dans les montagnes afghanes, un homme et une femme sont inexplicablement attirés l’un par l’autre. S’ils arrivent à se retrouver, ils sont à chaque fois séparés par des événements violents où les caprices de l’Histoire se mêlent au fantastique et à l’horreur. Pourquoi ces deux amants ont-ils l’impression de se connaître déjà, dès le premier regard? Pourquoi le destin semble-t-il s’acharner sur eux? Arriveront-ils à se retrouver malgré les démons – réels ou imaginaires – qui les poursuivent? »

La Plume d’or

Kateryne Roy
Le Berceau de la Sève

Montréal, La Plume d’or, 2017, 311  p.

« Aux temps de l’Après, alors que l’humanité a survécu de justesse à un cataclysme qui s’est abattu sur elle, un nouvel équilibre s’est créé. La poignée de survivants sauvés par la grande forêt protectrice qui deviendra le Berceau a constitué une société bien établie, guidée par les lumières des Amis, tout autour de l’Arbre qui se dresse au cœur du village le plus important, le Centre. Depuis quelques siècles, des humains ont même quitté la forêt pour retourner vivre dans le Dehors et y établir de nouveaux villages qui ont vu naître un éventail de peuples autonomes et de plus en plus prospères. Mais cet équilibre est bien fragile, car la Sève aux vertus uniques que produit l’Arbre du Ventre est toujours vivement convoitée. La menace des Touks, peuple du Dehors à l’attitude conquérante, serait-elle sur le point de se concrétiser une fois de plus, alors même que Grand Ami, la mémoire et le seul membre restant de son espèce, se fait vieux et distrait? Bien malgré elle, c’est Vima, fille du couple royal ayant quitté le Centre pour échapper aux soucis politiques, qui aura à composer avec les Touks. Saura-t-elle sauver son peuple et se sauver elle-même des dangers de cette période de grands chamboulements? »

https://editionslpd.com/

La Volte

Angélica Gorodischer
Kalpa Impérial

Clamart, La Volte, 2017, 246  p.

« Une fable, un conte au souffle épique, un roman tissé d’histoires entrelaçant les naissances et les chutes d’un empire, l’Empire le plus vaste qui ait jamais existé. Kalpa Impérial est un livre universel et visionnaire, écrit une très grande auteure argentine, injustement méconnue en France. Traduit dans le monde entier, notamment en anglais par Ursula K. Le Guin, ce chef-d’œuvre inclassable fait songer au cycle de Gormenghast de Mervyn Peake ou aux Villes invisibles d’Italo Calvino. »

Lune écarlate

Madeline Toppnorth
Alagan (Les Mondes d’Édesse -1)

Montuçon, Lune écarlate, 2016, 296  p.

« Alagan Tyles, dix-huit ans, vit dans les Cinq Continents, un monde connecté à outrance où le gouvernement de la chambre des Quinze assure le développement contrôlé de ses citoyens. Lorsqu’au cours d’un jeu de réalité virtuelle, la mystérieuse Dame Amarante lui parle de la terre sauvage d’Édesse, il est loin de se douter que sa vie entière s’en trouvera bouleversée. Entre un monde matriciel, le monde parallèle, le terrifiant Entre-Deux et une île dont on ne rentre pas vivant, sa quête du passé s’avérera longue et périlleuse. Au cœur de son voyage et entouré de la belle Kassandra et de l’espiègle Cassiopée, il découvrira la coléine, une substance addictive convoitée de toutes parts. Son don nouvellement révélé et la coléine l’aideront-ils à s’en sortir ou, au contraire, signeront-ils son arrête de mort? »

Malpertuis

Collectif
Malpertuis VIII

Noisy-le-Sec, Malpertuis (Brouillards), 2017, 358  p.

« Et si des rugbymen maoris étaient le seul rempart face à une invasion de monstres mutants ? Que faire lorsque vous êtes une seule personne dans deux corps différents, mais que le vôtre n’est pas le bon ? Peut-on dessiner sa vie ? Pourquoi ceux qui s’aventurent dans une forêt bien particulière n’en reviennent jamais ? 24 auteurs tentent de répondre à ces questions, et bien d’autres, en apportant chacun leur univers. Oh, et dernière question : avez-vous vu passer le chat du mécanicien ? Nouvelles de Florence Barrier, Sorane Begaro, Simon Boutreux, Thierry Caspar, Marlène Charine, Céline Chevet, Marianne Ciaudo, Bénédicte Coudière, Alain Delbe, Xavier-Marc Fleury, Tesha Garisaki, Marie Latour, Fabienne Leloup, Dominique Lémuri, Émilie Levraut, Pascal Malosse, Claude Mamier, Scott Nicolay, Sylwen Norden, Nicolas Pagès, Émilie Querbalec, Catherine Robert, Christian Robin, Élodie Serrano. »

http://www.ed-malpertuis.com/

Points

Howard Phillips Lovecraft
Chuchotements dans la nuit

Paris, Points, 2017, 144  p.

« Et si ce magnifique texte était un condensé de tout l’art de Lovecraft au plus haut? Les paysages austères et mystérieux du Vermont sauvage, où on s’enfonce. Les faits divers. Toute la gamme des inventions techniques. De compliqués voyages en train ou en voiture. Une maison assiégée par des entités inconnues. Un des textes les plus élaborés et obsédants du maître de l’horreur. » Nouvelle traduction de la nouvelle « The Whisperer in Darkness ».

Presses de la cité

Ramez Naam
Apex (Nexus -3)

Paris, Presses de la cité, 2017, 766  p.

« Nexus, la nano-molécule qui augmente les capacités cognitives et met en relation les esprits, continue de semer la discorde entre les humains de 2040, déclenchant des mouvements contestataires aux quatre coins de la planète. Su-Yong Shu, l’inventrice de la drogue, compte tirer parti de la panique. Depuis que sa personnalité a été transférée sous forme quantique, elle a perdu la raison et n’aspire qu’à faire dégénérer le conflit entre les deux superpuissances Chine et Etats-Unis afin de préparer l’avènement des posthumains. Mais Kade, le brillant concepteur de la dernière version de Nexus, croit encore dans les vertus de la substance, consommée avec précaution. Épaulé par une poignée d’autres résistants, il est prêt à tous les sacrifices pour arrêter Su-Yong Shu. Dans un climat de guerre civile et de menace nucléaire, parviendra-t-il à mettre en sécurité les valeurs de l’humanité? »

Rémi Paradis

Zidara 9 no.10

Québec, Rémi Paradis, 2017, 32  p.

Dans ce magazine québécois de bandes dessinées de science-fiction, nous avons droit à plusieurs histoires par de nombreux artistes d’ici ainsi qu’à deux entrevues exclusives (Stéphanie Leduc, bédéiste (Dryade, Terre sans dieux et Titi Krapouti) et Dee-D. Mathieu Cassendo, bédéiste (La Petite Suceuse) http://zidara9.com