Solaris au SILQ 2016 !

Layout 1 (Page 1)(Note : la signature de Julie Martel a été annulée, car nous avons reporté la publication de son excellente nouvelle dans le prochain numéro… eh oui, nous avons tellement de bon stock pour nos numéros qu’il faut souvent faire ce genre de choix : un beau problème, n’est-ce-pas ? :-))

Présentation de Solaris 198 (Printemps 2016)

Présentation

Solaris 198_Couvert

Ce numéro clôture notre quarante et unième année. Comme il est particulièrement chargé, sa présentation en sera d’autant plus courte.

Femmes étranges
J’avoue que j’aime particulièrement le moment où, en jonglant avec les textes acceptés, le comité de direction littéraire voit poindre une « convergence inattendue »… et donc incontournable. Pour cette livraison printanière, tout s’est noué autour de trois fictions, celles de Jérémie Bourdages-Duclot (« Elle »), Samuel Lapierre (« Prestance ») et Daniel Birnbaum (« Le Choix des âmes »), trois auteurs qui en sont à leur première présence en nos pages. S’est ajoutée à ce trio une nouvelle dont j’avais lu une première version voici quelques années, « K**l me, I’m Famous », du toujours étincelant Éric Holstein. La mouture qu’il nous propose, vous le constaterez, lance ce numéro printanier sur les chapeaux de roue.
Est-ce un hasard si ces quatre textes sont signés par des hommes ? Je vous laisse méditer la réponse… tout en vous assurant que Solaris ne serait pas contre une thématique « Hommes étranges » en pro­venance de plumes féminines !

Longévité et autres questions existentielles
Mario Tessier signe la cinquième fiction du numéro, « Tempus fugit », un texte de SF digne de la « belle époque » qui met la table pour le nouvel opus de ses Carnets du futurible, intitulé « Les Plus Vieux Orga­nismes vivants » – non, il n’y parle pas de Solaris. Autre article passionnant au menu : « Lâcheté, paresse et ironie : comment la SF a perdu le futur » – avouez qu’un tel titre en dit long sur le contenu ! De fait, il s’agit de la première partie d’une pertinente réflexion de Jonathan McCalmont, que vous connaissez si vous êtes un habitué de l’excel­lente revue Interzone, sur ce qu’est devenue la science-fiction moderne… et pourquoi.

Toutes les couleurs de l’imaginaire
Comme à chaque trimestre, le numéro se termine de belle façon grâce à notre dévouée équipe critique, qui témoigne de l’effervescence éditoriale dans nos genres de prédilection, tant sur la scène québécoise – « Les Littéranautes » – que mondiale – « Lectures » –, sans oublier la planète film – « Sci-néma ». Nul doute que vous y trouverez encore matière à garnir vos tablettes de bibliothèque (ou numériques).

Bonne lecture,
Jean PETTIGREW

Présentation de Solaris 197 (Hiver 2016)

Pour vous faire patienter avant la sortie du numéro d’hiver (197), voici la présentation de Jean Pettigrew, telle qu’elle apparaîtra en début de revue :

Un prix pour se rappeler, un prix pour se rapprocher

hommage_champetier_RVB
Joël Champetier nous a quittés le 30 mai 2015 et c’est le 31 octobre, à l’occa­sion de la table ronde consacrée à sa mé­moire dans le cadre des Utopiales de Nantes, que j’ai annoncé la création du prix Joël-Champetier, appelé à de­venir l’équivalent « international » du prix Solaris. De fait, comme il est indiqué à la page 3 du présent numéro, le nouveau prix, doté d’une bourse de 1000 €, sera spécifiquement réservé aux auteurs francophones non canadiens.
Je crois qu’il s’agit d’une belle façon d’honorer la mémoire de notre valeureux rédacteur, de rappeler sa volonté constante d’intégrer au sommaire de la revue des représentants de tous les horizons francophones… et de rapprocher Solaris de son important lectorat outre-mer qui, depuis que nous avions dû limiter le prix Solaris aux seuls auteurs du Canada francophone, se sentait quelque peu exclu. À vos plumes et claviers, chers auteurs !

Ayerdhal (1959-2015)

Ayerdhal_RVB

C’est avec tristesse que nous avons appris, deux jours avant le début des Utopiales, que l’ami, collègue et auteur émérite Yal Ayerdhal avait perdu son combat contre le crabe qui lui pourrissait la vie depuis une année. Notre der­nière rencontre remontait jus­tement aux Utopiales précédentes. « Si tout ça n’est pas jojo », nous disait-il alors de son inimitable ton mi-figue mi-raisin accompagné de son légendaire sourire, « c’est pas une raison pour se laisser mourir ! » On ne vous oubliera pas, monsieur Ayerdhal, et on relira avec bonheur tous ces remarquables bouquins que vous avez eu la gentillesse de nous écrire. Sans oublier les nouvelles, il va sans dire !

Premier sommaire de l’année 2016

Solaris197
Les fruits du travail de création de nos invités de ce premier tri­mestre de 2016 montrent un bel assortiment d’imaginaires, partagé également entre fantastique et science-fiction.
On débute avec « Comment nous sommes devenues écrivaines », de la toujours surprenante Natasha Beaulieu. Vient ensuite « La Maison verte », de Raphaëlle B. Adam, un autre texte fantastique dont le traitement, cependant, est plus classique et néanmoins fort bien mené. Nous demeurons dans le registre du fantastique avec « Des Rockstars, des guitares et un amour perdu » de Guillaume Marchand, dont le titre dit tout… ou presque !
Côté SF, c’est Sébastien Chartrand qui ouvre le bal avec « Le Bec du pinson », une dystopie particulièrement noire qui ne laissera personne indifférent. Isabelle Lauzon propose elle aussi une vision dystopique du futur dans « Consortium : L’Initiation », que vous découvrirez à travers l’esprit de Galim et les souvenirs de Maître Areld. Enfin, Yves-Daniel Crouzet, notre invité francophone du trimestre, ferme le volet fiction avec « Big Game ». Mais est-ce bien de la fiction puisque Yves-Daniel veut simplement nous convaincre qu’il a découvert un trou de ver, un passage spatio-temporel au fond de son réfrigérateur ?
Il est assez rare que la couverture de Solaris s’inspire de la thématique d’un article de la revue, mais Laurine Spehner n’a pas résisté à notre proposition d’illustrer « Le Monde de demain, Disney et le futur » de notre futurible en résidence Mario Tessier, dans lequel vous (re)découvrirez les liens étroits qui unissaient Walt Disney et le futur d’une Amérique résolument tournée vers le progrès techno­logique. Cette vision (passéiste ?) du futur est précédée par une autre, « L’Audition transtemporelle dans la science-fiction » de Jean-Pierre Laigle. Quoi ? Vous ne savez pas ce qu’est l’audition trans­temporelle ? Cet article est donc fait pour vous !

Enfin, vous remarquerez que la présente livraison réserve au volet critique plus d’espace qu’à l’habitude. Nous sommes particu­lièrement heureux de voir que la section des « Littéranautes », qui rend compte des publications québécoises, occupe douze pages du numéro, ce qui constitue un record, selon moi. En ajoutant ce que vous glanerez dans « Sci-néma » et « Lectures », nul doute que vous aurez de quoi voir et lire au cours des prochains mois en attendant la livraison du printemps.

Bonne lecture,
Jean PETTIGREW

Solaris au Salon du livre de Montréal 2015!

SignaturesSLM2015

 

 

 

 

Nous vous invitons à venir célébrer avec nous la sortie du numéro 196 (Automne 2015) de la revue SOLARIS! Les auteur(e)s Eve Patenaude (Le Sourire d’Arkimède), Ghislain St-Germain Forcier (Et vous en avez accusé un autre que moi) et Dominic Tardif (La Cordillère des Monts et des Fosses) vous attendent en compagnie de Richard Ste-Marie, Geneviève Blouin et Jean-Jacques Pelletier (qui ont tous publié dans le tout dernier numéro de la revue ALIBIS (56, Automne 2015)).

Samedi 21 novembre 2015 – 5 à 7

Salon du livre de Montréal 2015 – Place Bonaventure (800, rue de la Gauchetière Ouest)

Kiosque 246

 

 

Bienvenue dans La République du Centaure !

Nous vous invitons à visiter La République du Centaure. Ce webzine littéraire créé par Alain Ducharme vise à donner une deuxième vie aux nouvelles incontournables de science-fiction et de fantastique québécois.

La première nouvelle, «La Vie des douze Jésus», de Luc Dagenais, s’est mérité le Prix Solaris en 2009 et est parue dans le numéro 172 de Solaris.

Bonne lecture !

cropped-RepubliqueDuCentaure-Logo-noir029

Grand Prix de l’Imaginaire 2015

Avec retard, voici donc les lauréats du GPI 2015 :

1) Roman francophone
Aucun homme n’est une île de Christophe Lambert (J’ai lu, Nouveaux millénaires)

2) Roman étranger
La Grande Route du Nord (2 tomes) de Peter F. Hamilton (Bragelonne)

3) Nouvelle francophone
L’Opéra de Shaya (recueil) de Sylvie Lainé (ActuSF)

4) Nouvelle étrangère
La Fille-flûte et autres fragments de futurs brisés (recueil) de Paolo Bacigalupi (Au diable vauvert)

5) Roman jeunesse francophone
La Seconde vie de d’Artagnan de Jean-Luc Marcastel (Matagot)

6) Roman jeunesse étranger
Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tomes 1 et 2) de Ransom Riggs (Bayard)

7) Prix Jacques Chambon de la traduction
Marie Surgers pour Intrabasses de Jeff Noon (La Volte)

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme
Aurélien Police pour l’ensemble de ses couvertures en 2014, en particulier pour L’Éducation de Stony Mayhall de Daryl Gregory (Bélial’) et Notre île sombre de Christopher Priest (Denoël)

9) Essai
Super-héros, une histoire française de Xavier Fournier (Huginn & Muninn)

10) Prix spécial
Richard Comballot pour son travail de mémoire de l’Imaginaire, dont son recueil d’entretiens Clameurs (La Volte)

Vous trouverez le palmarès complet sur la page http://gpi.noosfere.org/2015.php

La remise des prix a eu lieu le dimanche 24 mai, à 18 heures, dans la Maison de l’Imaginaire, durant le festival Saint-Malo Etonnants Voyageurs.

Félicitations aux auteurs et éditeurs lauréats !
Pour le GPI, Pascal Patoz

Prix Aurora/Boréal 2015 • Nominés

Les nominés  pour le prix Aurora/Boréal 2015 sont maintenant connus!

Solaris est en bonne place, avec 4 nominations dans la catégorie « Meilleure nouvelle », 3 dans la catégorie « Création artistique », ainsi que 1 nomination dans la catégorie « Meilleur ouvrage connexe »!

Merci à tous ceux qui ont voté pour cette liste préliminaire, et rendez-vous au Congrès Boréal le 10 mai pour la remise des prix! Et, surtout, bonne chance à tous!

Prix Aurora-Boréal • Meilleur roman

Meilleur roman de science-fiction, de fantastique ou de fantasy publié en français par un(e) écrivain(e) canadien(ne) et parue au Canada durant l’année 2014.

  • Marilou Addison: Cobayes – Anita (De Mortagne)
  • Ariane Gélinas: Escalana (Marchand de feuilles)
  • Frédéric Raymond: Jardin de chair (Les Six Brumes)
  • Patrick Senécal: Malphas 4. Grande liquidation (Alire)
  • Daniel Sernine: Les îles du ciel (Soulières)
  • Élisabeth Vonarburg: Hôtel Olympia (Alire)

Prix Aurora-Boréal • Meilleure nouvelle

Meilleure nouvelle de science-fiction, de fantastique ou de fantasy publiée en français par un(e) écrivain(e) canadien(ne) et parue au Canada durant l’année 2014.

  • Alain Bergeron: « Les pèlerins de Calcibur » (Solaris 190)
  • Geneviève Blouin: « Le voleur de dieu » (Brins d’éternité 38)
  • Geneviève Blouin: « Sentence incarnée » (Solaris 192)
  • Joël Champetier: « Pour son œil seulement » (Solaris 192)
  • Éric Gauthier: « La langue du voisin » (Solaris 190)
  • Pierre-Luc Lafrance: « Le lendemain, les journaux parleront de folie collective » (Brins d’éternité)

Prix Aurora-Boréal • Meilleur ouvrage connexe

Meilleures critiques littéraire, revue, recension de livre, ouvrages de critiques, scénario, anthologie ou recueil de science-fiction, de fantastique ou de fantasy publié en français au cours de l’année 2014 en français, par un(e) Canadien(ne).

  • Brins d’éternité: Revue, ed. Ariane Gélinas, Alamo St-Jean et Guillaume Voisine
  • Luc Dagenais: Direction du collectif 6, Chalet des brumes (Les Six Brumes)
  • Ariane Gélinas: Anthologie Dix ans d’éternité (Les Six Brumes)
  • Daniel Sernine: Recueil Petits Démons (Les Six Brumes)
  • Solaris: Revue, ed. Joël Champetier

Prix Boréal • Création artistique audiovisuelle

Bédéistes, illustrateurs, peintres, sculpteurs, réalisateurs cinématographiques, réalisateurs en animation, musiciens dont l’œuvre relève en tout ou en partie de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy. Il n’y aura qu’une seule inscription par artiste. L’ensemble de sa production de l’année qui précède la remise des prix y sera rattachée.

  • Valérie Bédard (Illustrations, Solaris 189190; Brins d’éternité 38, etc.)
  • François-Pierre Bernier (Couverture, Jardin de chair (Les Six Brumes), etc.)
  • Gregory Fromenteau (Couverture, Solaris 192; Solaris 190; La Voix de la Lumière (Alire), etc.)
  • Nathalie Giguère (Couverture, Brins d’éternité 37, etc.)
  • Émilie Léger (Couvertures, 6, chalet des brumes (Les Six Brumes); Dix ans d’éternité (Les Six Brumes); Petits démons (Les Six Brumes), etc.)
  • Laurine Spehner (Couvertures, Solaris 191; Le Fleuve des étoiles (Alire); Continuum (Vents d’Ouest); Chaman (Médiaspaul); L’ASFFQ 1994 (Alire); illustrations…, etc.)

Prix Boréal Fanédition

Contributions non-professionnelles à l’enrichissement du milieu qui ne peuvent être classées dans les catégories précédentes Sont admissibles, entre autres, les associations, fanzines, webzines et blogues. Un webzine ou blogue doit avoir publié durant l’année qui précède la remise du prix un minimum de 10 billets ou contributions relevant de la science-fiction, du fantastique ou de la fantasy, à condition qu’il ne soit pas uniquement consacré aux annonces auto-promotionnelles.

  • Clair/Obscur: (fanzine) – www.revueclairobscur.ca
  • Geneviève Blouin: (blogue «La Plume et le poing») laplumeetlepoing.blogspot.ca
  • Michèle Laframboise: (blogue « Savante Folle ») savantefolle.wordpress.com
  • Mariane Cayer: (blogue « Les lectures de Prospéryne ») prosperyne.blogspot.ca
  • Jonathan Reynolds: (blogue « Aveugle ») aveugle.wordpress.com
  • La Horde Geek: (webzine) www.lahordegeek.com

Les Prix Boréal/Aurora seront remis au Congrès Boréal le 10 mai prochain.

Prix Aurora/Boréal 2015 — il est encore temps de voter !

Le prix Boréal/Aurora récompense les oeuvres francophones canadiennes dans les genres de l’imaginaire: la science-fiction, le fantastique et la fantasy. Ce prix sera remis, comme chaque année, pendant le Congrès Boréal, qui a lieu cette année à Montréal les 8, 9 et 10 mai.

Il est encore temps de voter pour déterminer la liste des finalistes des Prix Aurora/Boréal 2015: il vous quelques jours pour nommer vos oeuvres préférées.

Vous trouverez ici la liste d’éligibilité : http://congresboreal.ca/prixauroraboreal/2015/eligibilite.html et là le bulletin de nomination : http://congresboreal.ca/prixauroraboreal/2015/

Vous avez jusqu’à lundi prochain, le 20 avril, pour vous prononcer !