Actualité SFQ 2003

27 octobre 2003 – Prix Boréal 2003

Les Prix Boréal 2003 ont été décernés à Montréal le 26 octobre 2003. Les lauréats sont…

Plus de détails au site officiel du congrès.

De plus, le Prix Boréal pour l’écriture sur place a été décerné à Julie Martel.

 

24-26 octobre 2003 – Boréal 2003

Ne cherchez pas l’équipe de Solaris cette fin de semaine-ci: Tous sont à l’hôtel Days Inn Métro Centre à Montréal (Guy/René Levesque) dans le cadre de Boréal 2003. Venez nous rejoindre!

 

23 octobre 2003 – Un remake hollywoodien de Sur le seuil?

Après avoir brisé des records au box-office québécois, voici que Sur le seuil, le film adapté du livre de Patrick Senécal attire l’intérêt d’Hollywood: En effet, une option sur les droits du film a été achetées par le studio Dimension/Miramax, qui auraient l’intention d’en produire un remake américain d’ici peu. Plus de détails dans notre dossier spécial Sur le seuil

 

1er octobre 2003 – Ouverture du site du film La Peau blanche

Les amateurs du roman et les curieux auront sans doute du plaisir à découvrir des détails sur l’adaptation cinématographique du roman La Peau blanche. Le site du film est maintenant ouvert à tous au http://www.lapeaublanche.com/

 

3 septembre 2003 – Boréal 2003

C’est officiel: Le congrès Boréal 2003 aura lieu le 24, 25 et 26 octobre 2003 au Hôtel Days-Inn Métro-Centre.  Les modalités d’inscription et autres détails sont disponible au site officiel du congrès Boréal.

 

30 août 2003 – Trudel et Bérard, Prix Aurora Award 2003

La cérémonie de remise des Prix Aurora Awards a eu lieu à Torcon3, la 61ième World Science-Fiction Convention. Les gagnats des catégories francophones sont…

  • Meilleur livre en français: Le Revenant de Fomalhaut, Jean-Louis Trudel (Médiaspaul)
  • Meilleure nouvelle en français: «La Guerre sans temps», Sylvie Bérard (Solaris 143)

La liste complète des gagnants et des nominés se trouve au site officiel des Prix Aurora Awards

 

30 août 2003 – Jean-Pierre Normand aux Prix Hugo

Surprise agréable pour les amateurs de SFQ lors de la remise des Prix Hugo dans le cadre de Torcon3, la 61ième World Science-Fiction Convention.  Qui d’autre de plus approprié pour présenter le prix du Best Professional Artist que Jean-Pierre Normand?  Des photos existent pour convaincre les incrédules.  Rappelons (si c’est nécessaire) que les illustrations de Jean-Pierre ont figuré en couverture d’Asimov’s, On Spec, Science-Fiction Chronicle, Médiaspaul, Alire et… Solaris.

 

22 août 2003 – Sur le Seuil: Sortie le 3 Octobre

Si vous pensez avoir entendu d’un film basé sur le roman Sur le Seuil de Patrick Senécal, vous n’avez pas tort: Les posters, pubs et autres éléments du blitz publicitaire d’Alliance Atlantis vont bientôt annoncer la sortie du film en salles le 3 octobre. Les articles sur le sujet se multiplient, mais Zone-Critique a déjà parlé de la diffusion du film au festival Fantasia

Continuez à consulter ce site pour plus de détails…

 

8 mai 2003 – Con*Cept 2003

N’oubliez pas qu’il ne reste que six mois avant…

Con*Cept 2003,
«Montreal’s Science Fiction & Fantasy Convention»

Samedi, 8 novembre 2003
Hotel «Day’s Inn Métro-Centre», Montréal (Québec)

Invités: Claudia Christian, Michael Sheard, Frédérick Ouellet, Dave Duncan, Ted Nasmith, Heidi Taillefer, Larry Stewart, Pascal Forget, Paul Bennett, Jean-Marc Saint-Denis, Daniel Provençal ainsi que éric Bilodeau, Joël Champetier, Guillaume Houle, Irulanne, Patrick Senécal et éric Tessier.

Pour beaucoup plus de détails, veuillez vous diriger au http://www.monsffa.com/concept2003.html

 

29 avril 2003 – Jean-Pierre Normand chez Asimov’s

Daniel Sernine nous signale que:

Jean-Pierre Normand réalisera les illustrations couvertures des numéros de juin et d’août 2003 de la célèbre revue de SF anglophone Asimov’s Science Fiction Magazine. Vous pourrez voir les illustrations d’ici quelques semaines au site web de la revue, au www.asimovs.com

Jean-Pierre Normand réalisera également la couverture du prochain numéro de Solaris.

 

11 avril 2003 – Gagnants, GPSFFQ 2003

Claude Janelle nous confirme que…

éRIC GAUTHIER, LAURéAT DU GRAND PRIX DE LA SCIENCE-FICTION ET DU FANTASTIQUE QUéBéCOIS

Québec, le 10 avril 2003. Le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois a été décerné aujourd’hui à éric Gauthier pour l’ensemble de sa production en 2002. Celle-ci comprend des contes fantastiques assemblés dans un recueil, «Terre des pigeons», paru chez Planète Rebelle, une nouvelle de science-fiction, «Feu sacré», publiée dans la revue Solaris 142 et une nouvelle fantastique, «Un visage à la fenêtre», parue dans Ailleurs 4. Le lauréat a reçu une bourse de 2 500 $ qui provient d’une commandite des Caisses Desjardins de la région de Québec, au cours d’une cérémonie officielle qui a eu lieu au Salon international du livre de Québec.

éric Gauthier est un conteur naturel qui perpétue la tradition orale du conte en interprétant ses textes en spectacle tout en leur donnant une forme plus littéraire pour la publication. C’est ce que l’on constate en lisant ses contes dans le recueil «Terre des pigeons» et en écoutant le CD qui l’accompagne. Ses contes fantastiques utilisent des procédés narratifs éprouvés, ce qui ne les empêche pas de rompre avec les figures classiques du fantastique traditionnel. De Rio de Janeiro à Padova en Italie, des Indes à Ottawa, éric Gauthier est à l’écoute des légendes et des croyances des différentes cultures qu’il recueille ou invente. Par analogie avec la musique, on pourrait dire qu’il est un interprète de la «littérature du monde».

éric Gauthier, qui a publié ses deux premiers textes en 1999, a remporté pour la deuxième fois le prix Solaris l’an dernier grâce à sa nouvelle de science-fiction «Feu sacré». Même s’il s’aventure ici dans un autre genre, on reconnaît son écriture simple et efficace, son humour léger et, surtout, sa façon inimitable de nous balancer, mine de rien, une petite morale qui témoigne de sa lucidité tranquille.

Né à Rouyn en 1975, éric Gauthier est le plus jeune lauréat de l’histoire du Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. En lui décernant ce prix, le jury a voulu reconnaître le talent d’un écrivain à la double pratique dont l’entrée en littérature est porteuse de grandes promesses mais aussi un genre, le conte, qui connaît une renaissance sur la scène québécoise.

Les deux autres finalistes du Grand Prix qui ont été sélectionnés parmi plus de 90 auteurs sont Joël Champetier, auteur d’un roman de fantasy, «Les Sources de la magie» (éditions Alire) et Claude Bolduc, qui a publié un roman fantastique pour jeunes, «Le Maître de tous les Maîtres» (Vents d’Ouest) et cinq nouvelles fantastiques dans diverses revues et anthologies au Québec et en Europe.

Le jury était composé de Christine Fortier, journaliste à l’hebdo culturel Voir, Serena Gentilhomme, professeure de cinéma et écrivaine française, René Beaulieu, écrivain et traducteur, Claude Lalumière, écrivain, anthologiste et critique littéraire au quotidien The Gazette et à la revue Locus, et Isabelle Bertin, qui représentait le public lecteur.

 

2 avril 2003 – Finalistes, GPSFFQ 2003

René Beaulieu nous écrit pour nous signaler…

Les finalistes du Grand Prix de la Science-Fiction et du Fantastique Québécois sont, par ordre alphabétique:

Claude Bolduc, pour son Roman Le Maître De Tous Les Maîtres paru Chez Vents d’Ouest et ses nouvelles «Livraison Exceptionnelle» (avec Serena Gentilhomme) , «Nocturne» , «Oeillades» , «Ta Gueule, Fritz!» , et «Toujours Plus Bas».

Joël Champetier, pour son roman Les Sources De La Magie paru chez Alire

éric Gauthier, pour son recueil Terre Des Pigeons paru chez Planète Rebelle, et ses nouvelles «Feu Sacré» et «Un Visage à La Fenêtre».

Le prix sera décerné le 12 avril 2003 dans le cadre du Salon international du livre de Québec..

 

10 janvier 2003 – Trudel, Champetier et «Soralis» à la télévision

Hé non, vous ne rêviez pas: Vendredi, le 10 janvier 2003, de 20h00 à 21h00, Jean-Louis Trudel («Ecrivain de science-fiction») et Joël Champetier («Magazine Soralis», hélas) faisaient partie du panel d’experts discutant de la question «Cloner des humains: crime ou progrès?» à l’émission «Droit de Parole» de Télé-Québec.

(Cette émission fut rediffusé dimanche, le 12 janvier à 15h00)

 

Archives

Mise à jour: Janvier 2004 –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *