Solaris 128 (Hiver 1999)


Illustration: Zero Batzell Dean

Feuilletez ce numéro

Spécial fictions internationales

Fictions

L’autre festival des masques, par Thomas Ligotti

Stratégies de recyclage à l’intention des quartiers déshérités, par Pat Murphy

Potemkine, par Richard Canal

Une vraie fille, par Shariann Lewitt

La partie, cette année, par Lisa Goldstein

L’araignée et la Mouche, par Gwyneth Jones

Passage du relais, par Jean-Pierre Hubert

Ma grand-mère et les extra-terrestres, par Sylvie Denis

"Ma grand-mère maternelle est morte d’une embolie cérébrale, sur sa terrasse, un soir d’été, tandis que dans les cieux parfaitement dégagés de l’Aveyron passaient des centaines d’étoiles filantes.

On l’a trouvée le lendemain, étendue dans son autorelax Ikéa. à sa gauche, un plateau ramené du Maroc portait un service à limonade Danois, à sa droite, son télescope était pointé vers le ciel.

Ma grand-mère s’est éteinte en observant les étoiles et sur le moment j’ai pensé que ce n’était que justice, car de tous les membres de ma famille, elle a toujours été la seule à voir dans le monde extérieur autre chose que des voitures parlantes, des salles de bain nanoéquippées et des visiophones portables.

Vingt-quatre heures plus tard, les extra-terrestres ont débarqué."

Entrevue

Greg Egan, l’homme numérique, par Maher Jahjah

"EGAN. La raison pour laquelle j’ai tant écrit sur [la biotechnologie] c’est que je suis fasciné par deux aspects interreliés : la matérialité du cerveau humain – le fait que notre mémoire, nos buts, nos émotions et notre moralité sont ultimement encodés dans l’anatomie et la biochimie du cerveau – et le concept global de l’identité : qu’est-ce que ça signifie d’être la même personne de la naissance à la mort. Dans "Axiomatic", le protagoniste subit une transformation radicale, mais c’est un changement qu’il s’impose à lui-même, en pleine connaissance de cause, ce qui laisse ouverte la question de savoir s’il y aurait une différence ou pas s’il s’était mis dans la même situation sans l’implant. Dans "Quarantine", le changement est imposé de l’extérieur, et bien que j’ai recours à "l’effet tunnel" quantique dans la nouvelle pour permettre au protagoniste de se libérer complètement, le fait est que son identité propre est encodé dans son cerveau de tant de façon différentes qu’il est presque impossible de se libérer de son influence complètement."

"EGAN: Je n’ai cependant pas de réponses précises à ces questions. Je ne crois pas que nous soyons en mesure de tracer une ligne et de définir la frontière permettant de distinguer entre le fait de se réveiller en étant la même personne que la veille ou en étant devenu quelqu’un d’autre – que vous soyez une Copie informatique capable de se modifier à tous les niveaux, quelqu’un faisant appel à la nanotechnologie pour altérer son cerveau, ou un être humain ordinaire qui se transforme en raison de ses expériences personnelles."

Chroniques

  • Capsules, par Joël Champetier
    • Stanley Kubrick, 1928-1999
    • Les rééditions Alire Inc.
  • Les littéranautes
    • Entre l’arbre et le roc, Marjolaine Bouchard [Julie Martel]
    • Fragments de saisons, Annick Perrot-Bishop [Julie Martel]

Illustrations

Guy England

Mise à jour: Août 2000 –