Livres reçus: février 2017

ActuSF

Ursula K. Le Guin
L’Effet Churten

Chambéry, ActuSF (Hélios), 2017, 200 p.

« Par ses idées, son humanisme et ses combats, Ursula Le Guin a conquis des millions de lecteurs dans le monde notamment grâce à son cycle de l’Ekumen (La Main gauche de la nuit, Le Nom du monde est Forêt, Les Dépossédés et Le Dit d’Aka), véritable monument de la science-fiction, prenant place dans un immense Empire Galactique. L’Effet Churten s’inscrit dans ce cycle à un moment clef, celui de la découverte d’un transport instantané, abolissant les distances entre les planètes. L’auteur nous y raconte l’histoire de cette découverte, les premières expérimentations et son utilisation pour découvrir des peuples éloignés ensuite. C’est également l’occasion pour nous de découvrir des sociétés étonnantes, fondées sur des bases impossibles à imaginer aujourd’hui sur Terre. » Ce recueil comprend les nouvelles « L’Histoire des Shobies », « La Danse de Ganam » et « Le Pêcheur de la mer intérieure ».

Alire

Marie Bilodeau
La Guerre de Mirial (Mirial -3)

Lévis, Alire (GF), 2017, 400  p.

« La nouvelle Première Étoile est prête à être activée et, en bonne Gardienne, Layela a accepté de guider les siens à bord des immenses vaisseaux conçus pour cette extraordinaire migration. Elle a cependant averti les Semeurs : elle cédera son poste dès l’arrivée afin de partir à la recherche d’Ardice, sa fille exilée. Mais la flotte des Mirialains est repoussée par une énigmatique force à l’approche de sa destination. Selon les Semeurs, cette puissance émane de la nouvelle Première Étoile qui, contre tout attente, manifeste ainsi son rejet des colons. Empruntant de nouveau les tunnels tachyoniques pour revenir à Mirial, tous se posent la question : combien de temps l’étoile moribonde pourra-t-elle garder vivantes les créatures éthériques? Selon Layela, il ne leur reste plus qu’un espoir pour résoudre la crise : le Prime d’une race très ancienne, les Ralis, affirme que la clef de l’énigme réside dans des inscriptions gravées à même les murs du temple sacré qu’ils transportent en pièces détachées dans les soutes de La Dame Mirial. Mais peut-on faire confiance au représentant d’une race dont on ne sait absolument rien? » Ce livre est la consulsion de la trilogie de Mirial.

Brins d’éternité

Brins d’éternité 46

Montréal, Brins d’éternité, 2016, 128  p.

Le sommaire de cette quarante-sixième livraison de Brins d’éternité est prometteur pour les amateurs de SF et de fantastique! D’abord, on a droit à des fictions de Geneviève Blouin, Mathieu Croisetière, Ariane Gélinas (tous les trois bien connu(e)s des lecteurs de Solaris), Helen Marchall, Alice B. Griffin et Guy B. Fitz. On continue ensuite avec des essais spécialisés de Pierre-Alexandre Bonin et Jean-Pierre Laigle (deux autres noms familiers aux lecteurs Solaris). Et on conclut avec de nombreuses critiques de livres et de revues d’ici et d’ailleurs. Félicitons au passage la talentueuse Sybiline pour la magnifique couverture ainsi que Chantal Fournier pour les illustrations intérieures qui viennent enrichir la lecture. Pour en savoir plus sur Brins d’éternité, visitez le : http://www.revue-brinsdeternite.com/

Folio

Estelle Faye
Thya (La Voie des Oracles -1) (R)

Paris, Folio (SF), 2016, 366  p.

« Thya est la fille de Gnaeus Sertor, général romain et héros de l’Empire. Mais Thya est aussi une Oracle, peut-être la dernière élue capable de démêler les fils de l’avenir. Elle est donc contrainte de se cacher en Gaule, au fin fond de la forêt d’Aquitania car, à Rome, comme partout ailleurs dans l’Empire, les chrétiens règnent en maîtres et font impitoyablement la chasse aux adorateurs des dieux anciens. Mais lorsque son père est laissé pour mort par des Pictes, Thya n’a plus d’autre solution que de fuir vers le nord pour suivre une étrange vision dans laquelle son père est toujours en vie. Premier tome de la trilogie La Voie des Oracles, Thya confirme qu’Estelle Faye compte désormais parmi les auteurs de fantasy à suivre. Le roman a d’ailleurs reçu, dans la catégorie « Jeunesse », le prix Imaginales et le prix Elbakin en 2015. »

Les Moutons électriques

Lisa Goldstein
Sombres Cités souterraines

Bordeaux, Les Moutons électriques (Bibliothèque voltaïque), 2017, 256  p.

« Dans son enfance, Jerry avait été pris par sa mère comme modèle pour le héros d’une série d’aventures magiques. Reclus, le vieil homme a été retrouvé par une jeune journaliste, Ruthie, bien décidée à obtenir une interview. Ensemble, ils vont découvrir que la réalité ressemble étrangement à la fiction. Dans les souterrains du métro de la ville, d’anciens mythes rôdent et des dimensions différentes sont reliées. »

Retrouvées

Marc Levy
Sept jours pour une éternité… (R)

Paris, Retrouvées (Lire en grand), 2016, 312 p.

« Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi… ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes… En organisant ce paru absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose… Que l’ange et le démon se rencontreraient… »

ScriNeo

Laurent Genefort
Étoiles sans issue

Paris, ScriNeo, 2017, 300  p.

« Depuis des siècles, les mondes de l’acumen vivent sous la coupe de la dynastie Combrail. Dès la naissance, le statut de chaque habitant est gravé dans les replis de son ADN. Chacun fait partie d’une hiérarchie sociale immuable. Avec, au sommet, le Prime Garant Bosmor, et tout en bas de la pyramide des castes, des milliards de caires. Quand Bosmor est victime d’une tentative d’assassinat, héritiers potentiels et ambitieuses multimondiales s’affrontent de plus en plus ouvertement. Mais pourquoi chaque faction désireuse de s’emparer du pouvoir veut-elle mettre la main sur Palestel, l’insignifiant caire ? Traqué de toutes parts, il va devoir mener son enquête à travers l’acumen… mais d’abord, sauver sa peau. »